Romorantin – Épicerie fine et curieuse…

Et aussi salon de thé
A quelques pas de l’hôtel-restaurant du Lion d’or tenu par Didier et Marie-Christine Clément, leur fille, Hélène, gère une épicerie chic dotée d’un espace cosy pour une pause gourmande.


Qui a dit qu’il ne se passait rien à Romorantin? La Sologne a de l’idée; pour preuve un nouvel endroit « hype » – branché si vous préférez – y a ouvert ses portes. Il est possible d’y déguster son café le matin avant de partir au bureau ou de s’y poser un soir de la semaine ou pourquoi pas, un dimanche, en famille, en couple ou entre amis. Son petit nom ? Clémence. Un mot de bonne augure car s’il s’agit d’un prénom, cela évoque surtout la bonté et la confiance. Une sensibilité et une bienveillance ressenties dès le pas de la porte franchi, qui se reflètent sur les rayons gorgés de denrées alimentaires qui font du bien à l’esprit et au corps. Biscuiterie raffinée, circuits courts et locaux, articles bio, thé, cafés, huiles et épices rigoureusement sélectionnés, caviar de Sologne, fromages, vins, livres pour enfants… Chaque produit possède son histoire et n’est pas là par hasard. Des coups de coeur de la famille Clément et aussi des productions maison. C’est un peu comme si la table de l’hôtel-restaurant Le Lion d’or s’invitait près de votre tasse dès le petit déjeuner.  Une sorte de madeleine de Proust dont on ne se lasse pas. Le pain d’épices de Didier Clément, par exemple, la madeleine à l’orange de Marie-Christine Clément, ou encore le brisselot, un sablé aux noisettes qui constitue la signature du Grand hôtel de Romorantin depuis 40 ans. Oui car comme pré-expliqué, Hélène, qui dirige l’épicerie et salon de thé « Clémence » n’est autre que la fille de Didier et Marie-Christine Clément, à la tête du fameux établissement bien connu des Romorantinais, le Lion d’Or donc. « Nous voulons réinstaller un lien de confiance dans notre relation à l’alimentation, tisser du lien social avec ce lieu ouvert à tous et toutes, via une gourmandise responsable, humaine et solidaire, » détaille la jeune femme. « Nous travaillons les recettes, nous les changeons au fil des saisons et nous planchons sur un calendrier d’animations, pourquoi pas des afterwork et des ateliers de cuisine. » Un beau programme sur le papier, à découvrir in situ et surtout à tester soi-même. La décoration est épurée, dans un esprit chic parisien à la campagne, soit une adresse idéale pour penser à soi et appuyer sur « pause », bien loin du tumulte de la vie quotidienne. « Epicerie fine et curieuse »… et comme nous sommes curieux, nous avons déjà cédé à la tentation, et vous ?
E. Rencien
67, rue Georges Clémenceau.
02 54 94 15 15. Ouvert du mardi au samedi,
le dimanche matin également.
Facebook : Clémence, Epicerie Fine & Curieuse

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email