L’été touche à sa fin, mais je garde la pêche !

LOISIRS Les vacances sont presque finies et il est bientôt temps de retrouver les bancs de l’école ou le quotidien du travail. Pourtant le mois de septembre offre encore de beaux moments pour les disciples de Saint Pierre qui recherchent assidûment les carnassiers de nos rivières et plans d’eau. Brochets et sandres vous attendent.

Nos partenaires de jeux, sandres, brochets et perches se remettent à mordre après les grosses chaleurs estivales. Ils « sautent » ainsi sur tout ce qui bouge et cuillers, vifs ou poissons nageurs font les frais de cet appétit retrouvé. Les nombreux étangs s’étalant le long de la Loire sont alors des terrains de jeux particulièrement intéressants. Le plan d’eau des bordes à Mer ravira par sa belle diversité d’espèces et l’étang de Saint-Laurent-Nouan attirera en priorité les amateurs de sandres qui pourront également avoir la visite surprise d’un beau moustachu (silure). Les coups du soir restent encore à cette période gage de réussite alors pourquoi ne pas jeter quelques coups de ligne à la sortie du bureau.

Un nouvel adversaire, l’aspe

Les pêcheurs, qui recherchent les sensations fortes et les grands espaces, pourront s’orienter avec une certaine réussite sur les bords du fleuve majestueux qui traverse notre département, la Loire. Si les brochets, sandres et silures attirent toujours les passionnés, vous pourrez vous mesurer à un nouvel adversaire, l’aspe. Les secteurs de Blois, Onzain et Muides semblent particulièrement prometteurs à cette période de forte activité pour ce poisson en pleine expansion. Pour cette espèce qui se recherche presque exclusivement aux leurres, oubliez les récupérations lentes ponctuées de pauses, privilégiez cependant les récupérations rapides et l’utilisation de cuillères ou de poissons nageurs évoluant en surface. C’est ainsi que vous prendrez une « cartouche » comme le disent les spécialistes de ce poisson de sport, c’est à dire l’attaque particulièrement violente de ce poisson quand il engame sa proie. Si la chance vous sourit et que vous localisez les bons postes, vous aurez peut-être le loisir d’attraper un poisson dépassant les 80 cm.

N’oubliez pas votre carte de pêche

Avant de vous rendre au bord de l’eau, munissez-vous (si ce n’est pas déjà fait) de votre carte de pêche. Pour vous la procurer deux solutions, vous rendre chez l’un de nombreux dépositaires ou sur le site « cartedepêche.fr ». Si vous avez des interrogations sur les parcours ou la législation vous trouverez toutes les réponses sur le site internet de la fédération départementale « peche41.fr ».


La perche, un poisson de saison

Appréciée aussi bien par les pêcheurs débutants et les jeunes qui recherchent un poisson qui mord facilement, que par les passionnés qui tôt le matin tenteront les plus gros sujets, la perche semble n’avoir que des atouts. Cela tombe bien, septembre est un très bon mois pour essayer de séduire ces dames parfois capricieuses.

A la recherche des « belles zébrées » de rivière

Ce poisson qui pèse en moyenne 300 à 600g pour 15 à 40cm se reconnaît facilement grâce aux bandes noires qui strient ses flancs aux reflets verts et ses nageoires d’une belle couleur rouge. Présente en eaux stagnantes et peu courantes la perche franche se nourrit de proies diverses, principalement des invertébrés, des alevins et des petits poissons fourrages. Les rivières du département se prêtent particulièrement bien à sa pêche. Le Cosson et le Beuvron seront des sites à privilégier, notamment à proximité des bancs de nénuphars et d’herbiers qui constituent des zones de chasse appréciées par les « belles zébrées ». La Loire ne sera pas à négliger et ses habitantes souvent de taille plus conséquente revêtent des robes particulièrement éclatantes à cette période.

Une pêche itinérante à la cuillère

Pour celui qui a réussi à localiser un « spot » prometteur, les prises se succèderont car la perche est dans ces jeunes années un poisson qui apprécie la compagnie de ses semblables et qui par conséquent vit en banc comptant parfois plusieurs dizaines d’individus. Les plus gros sujets qui exceptionnellement peuvent atteindre les 50 cm sont plus solitaires et leur recherche sera plus délicate mais elle comblera les pêcheurs les plus téméraires. La pêche de ce poisson ne nécessite pas un matériel très conséquent et ceux qui souhaitent débuter pourront se faire plaisir avec un matériel assez basique. Un petit lancer muni d’un moulinet de taille moyenne, quelques cuillères tournantes ou ondulantes aux éclats dorés ou argentés imitant de petits poissons et vous serrez prêt à vous rendre au bord de l’eau. Si la demoiselle est d’humeur boudeuse et que la pêche se complique, tenter votre chance avec un beau lombric enfilé sur un hameçon, elle aura bien du mal à y résister. Vous savez désormais tout. Donc plus d’excuses, maintenant que nous vous avons tendu la perche, il ne vous reste plus qu’à la saisir et aller à la pêche.


Idée d’activité : l’atelier Pêche Nature

Avec la rentrée, arrive le casse-tête des activités extrascolaires ! Pourquoi ne pas opter pour la pêche ?

Le loisir pêche à de nombreux atouts : de la découverte des espèces et des différents milieux, à la capture et à la relâche du poisson en passant par le plaisir d’être au bord de l’eau. La pêche offre de nombreuses sensations, tout en étant en pleine nature ou en zone urbaine… Toujours dans des milieux aquatiques variés. Actuellement, le département du Loir-et-Cher comptabilise quatre Ateliers Pêche Natures (APN) gérés par différentes associations de pêche locales et coordonnés par la Fédération de Pêche. Trois ateliers vont accueillir des jeunes sur le Nord du département pour la rentrée de septembre (Vendôme, Morée et Thorée-Montoire) et deux autres sont présents sur Blois et Mer- Muides.  Les objectifs des APN sont : créer, développer et animer un club axé sur la pêche et son milieu environnant; valoriser le loisir pêche auprès d’un public jeune et les impliquer dans un rôle associatif ; apporter de nouveaux horizons au jeune pêcheur (techniques et lieux de pêche) ; comprendre le fonctionnement des cours d’eau et la gestion des milieux aquatiques. Que votre enfant souhaite s’ouvrir à une nouvelle activité ou au contraire, qu’il s’agisse déjà d’un pêcheur en herbe en quête de nouvelles connaissances, pourquoi ne pas l’inscrire à l’un de nos Ateliers Pêche Nature. Cette année, ces ateliers seront principalement encadrés par les bénévoles des associations de pêche agréées ainsi que par l’agent de développement au sein de la Fédération de Pêche, également moniteur guide de pêche diplômé d’État. Les clubs ouvriront les mercredis 12 septembre pour l’APN de Vendôme et 19 septembre pour l’APN de Blois. Ils accueilleront les jeunes un mercredi sur deux (de septembre à décembre et de mars à juin) Pour les APN de Morée, Thorée/Montoire et Mer/Muides la première séance aura lieu le samedi 15 septembre.

15 jeunes maximum par club

Agés de 8 à 16 ans, ils pourront bénéficier des nombreuses activités pêche et milieu. Une cotisation annuelle variant de 20 à 40 € sera demandée par enfant. Les dossiers d’inscriptions et les plannings sont visibles sur le www.peche41.fr onglet atelier pêche et nature.

Pour plus d’informations, veuillez contacter la Fédération de Pêche du Loir-et-Cher au 02.54.90.25.60.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email