Le Medef  « fait la cour » aux profs…

OPÉRATION SéDUCTION Le Medef 41 a invité, mercredi 21 novembre, des enseignants de collèges, lycées d’enseignement général, technologique et professionnel à découvrir les entreprises du territoire. Avec la volonté affichée de séduire et d’attirer les élèves vers les métiers en tension.

ARP

Quand « les boss invitent les profs »… La semaine école-entreprise organisée du lundi 19 au samedi 24 novembre par le Medef 41 a permis de rapprocher deux mondes qui ne se côtoient qu’à de trop rares occasions. Des « boss » de tous secteurs d’activité, d’entreprises de toutes tailles, accueillent une trentaine de « profs » de collèges, lycées d’enseignement général, technologique et professionnel à découvrir leur quotidien lors d’une visite d’entreprise suivie d’un déjeuner en franche convivialité.  « C’est l’occasion d’aborder les enjeux majeurs des évolutions de l’entreprise de demain sur le plan des métiers, d’environnement professionnel et de compétences attendues », souligne Paul Seignolle. Le président du Medef Loir-et-Cher se dit ravi que « le système scolaire, à l’image des compagnies modernes et concurrentes, se soit engagé dans une démarche profonde de réformes face aux changements de la société ». M. Seignolle plaide également auprès des dirigeants d’entreprise pour « orienter et accéder aux demandes des jeunes en recherche de stage et participer ainsi à la promotion des métiers en tension qui peinent à trouver les bons profils ». Nées de l’intention de rapprocher le monde éducatif de celui de l’entreprise, ces cinquièmes rencontres sont organisées en partenariat avec la Direction départementale des services de l’Éducation nationale et la Direction diocésaine de l’enseignement catholique de Blois. En faisant découvrir l’univers de l’entreprise aux professeurs volontaires au-delà des « a priori » de part et d’autre — enseignants et Medef ne feraient pas bon ménage depuis notamment le slogan : « Si l’école faisait son travail, j’aurais du travail », publié par le Medef pour promouvoir son Manifeste pour l’éducation, l’enseignement supérieur et l’apprentissage — elles mettent les jeunes au cœur des priorités à travers leurs professeurs.

Partager la vision du travail de demain

« Les échanges à bâton rompus portent sur des sujets très variés tels que l’activité au quotidien des entreprises, les processus internes ou encore la vision du monde du travail de demain », affirme Stéphane Piquet, directeur général de Mac&Co. « C’est souvent une occasion favorable de créer un lien qui pourra se concrétiser par une visite de l’entreprise avec les élèves, voire l’accueil de stagiaires ou encore des rencontres avec des dirigeants dans les classes. Ces échanges ont toujours vocation à bénéficier aux futurs acteurs du monde économique ». Une opération séduction initiée en 2014. Depuis, ce sont plus de deux cents rencontres organisées par le Medef territorial qui ont permis aux enseignants et aux chefs d’entreprises de découvrir l’univers de l’autre.  Le témoignage de Serge Bertrand, professeur au lycée Augustin-Thierry, corrobore l’intérêt de ce « rapprochement de ces deux mondes finalement pas si éloignés, et tord le cou à certains préjugés tenaces ». Engagé dans cette expérience depuis quatre ans, l’enseignant exprime son souhait de renouveler ce rendez-vous l’an prochain.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email