Distinction – Mgr Philippe Verrier, promu chevalier

Les insignes de chevalier dans l’ordre de La Légion d’honneur ont été remises en novembre à la Maison diocésaine de Blois, à Philippe Verrier, devant une foule d’amis, d’anciens élèves ou scouts, d’élus divers et membres de la grande famille de l’Ordre du ruban rouge.

Mgr Jean-Pierre Batut, évêque du diocèse de Blois, puis Jacqueline Gourault, plus en tant qu’amie de très longue date que ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités locales, mirent en relief les qualités de formateur, de pédagogue et historien de Philippe Verrier, né à Vendôme, le 11 mai 1934, ancien élève dans cette ville où il fut ordonné prêtre le 29 juin 1959, après des études supérieures à l’Université catholique d’Angers (licence d’enseignement en sciences physiques).  Enseignant, aumônier, curé de plusieurs secteurs paroissiaux dans le département et curé de Chambord, délégué épiscopal à la Culture et à la commission d’Art sacré, Mgr Philippe Verrier, chapelain du pape, est aussi écrivain, avec notamment «Le père Victor Dillard, jésuite mort à Dachau, l’un des cinquante» et l’histoire de son père, Charles, grand résistant, «Charles Verrier au service de La France», lâchement abattu en compagnie du colonel Valin de La Vaissière, à Auray, à la veille de Noël 44, par un ancien résistant exclu du régiment commandé par les deux hommes précités. Dans son allocution, Philippe Verrier souligna, notamment, le souvenir de sa mère, salua les membres de sa famille si durement éprouvée, et remercia sa marraine ainsi que tous les présents qui l’entouraient pour cette grande occasion. Mgr Philippe Verrier est, par ailleurs, officier dans l’Ordre des Palmes académiques, et Chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

Jules Zérizer

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email