- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Natacha Polony, bonne vivante érudite

Début mai, un jury de femmes, dont nous faisions partie, s’est réuni au château de Chenonceau pour sélectionner trois blancs et trois rouges issus de l’appellation Touraine-Chenonceaux. Quelques semaines plus tard, lesdites bouteilles choisies ont rejoint la cave du site historico-touristique, en grandes pompes.

C’est devenu une tradition : chaque année, six vins coups de coeur estampillés Touraine-Chenonceaux sont scellés dans la cave des Dômes du château de Chenonceau, et vieillissent ainsi. Avant d’être dégustés d’ici une poignée d’années ; ils seront plus précisément tous vendus en 2019 aux enchères au profit d’une oeuvre caritative. Plusieurs personnalités ont eu le privilège de murer ces élixirs, la fondatrice du zoo de Beauval, Françoise Delord en 2015 et l’athlète handisport Marie-Amélie le Fur en 2017, par exemple. Ce printemps 2018, c’est la journaliste et essayiste Natacha Polony qui s’est à son tour prêté au jeu ligérien samedi 26 mai dans les murs donc du fameux château des dames. De bons mots autour de bons vins, partagés avec émotion en compagnie d’une douzaine de vignerons et de journalistes conviés. Entourée de ses trois jeunes enfants et de son mari épicurien, Périco Légasse, Natacha Polony a dédicacé six bouteilles, apposant au marqueur doré sur chacune d’entre elles une phrase lyriquement différente. Un septième contenant, cacheté par un bouchon de cire, a également été emmuré, refermant pour les cinquante ans à venir, un message lui aussi signé de la main de cette femme de médias. Il faudra donc patienter pour en savoir davantage… La patience est un vertu, c’est bien connu. En attendant, d’autres millésimes Touraine-Chenonceaux ont été ouverts samedi 26 mai, non pas sous les étoiles (manifestation à venir samedi
21 juillet) mais sous un déluge orageux. « Le vin est l’âme de la France ; c’est un partage, une ouverture aux autres. Le vin raconte la terre et les hommes au moment où il a été produit, » a savamment disserté Natacha Polony. « Le vin fait de nous des êtres humains bien plus que tout autre chose. La vigne, c’est de l’histoire, de la géographie, des hommes et des femmes. Nous sommes des passeurs… Ce n’est pas un travail, vous créez une œuvre ! » Tout un art en effet à savourer dans le verre. Considéré à tort comme un petit vin, l’AOC Touraine-Chenonceaux, né en 2011, s’apprécie pour ses cuvées haut de gamme actuellement concoctées par 58 vignerons.

Santé !

E. Rencien

 

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com