- pour avoir les dernières infos, rejoignez-nous sur facebook - twitter -

Des chiens pour détecter les crises d’épilepsie

Lupo est le premier golden retriever en France à avoir été éduqué pour répondre aux besoins des personnes épileptiques. En cas de crise, il va notamment poser sa tête sur la personne pour la rassurer.

Pour la première fois en France, l’association Handi’chiens a remis trois chiens détecteurs de crises d’épilepsie. Deux adultes et une adolescente vont pouvoir bénéficier de leur aide.
Lupo, Lasso et Lolly sont des Handi’chiens exceptionnels : ce sont les premiers en France à avoir été éduqués pour répondre aux besoins de personnes épileptiques. « Quand une personne est en crise, ça peut être spectaculaire et les gens s’agitent donc ces chiens ont été choisis pour leur stabilité caractérielle, leur calme et leur capacité de concentration en toute situation », explique Yvette Schmidt, administratrice de l’association. Un golden retriever et deux labradors qui peuvent aussi détecter l’arrivée d’une crise d’épilepsie quelques minutes avant qu’elle ne commence. En effet, même si cela n’a pas encore été prouvé scientifiquement (des recherches sont en cours), une molécule particulière d’odeur se dégagerait des personnes épileptiques avant une crise. « Nous avons préparé les chiens en récupérant des échantillons de l’odeur de la personne en temps normal, et en crise, pour y associer une commande spécifique », poursuit Yvette Schmidt.

Eviter une chute dangereuse
Ainsi, quand le chien sent une crise arriver, il « poke » la personne pour la prévenir. Cela lui permet de se préparer en se mettant en sécurité afin de lui éviter une chute. Pour arriver à ces résultats, un éducateur du centre Handi’chiens de Vineuil a suivi une formation spécifique pendant deux ans. Florence, jeune maman originaire de Rouen va repartir avec Lolly. « J’ai dû retourner chez ma mère avec mon fils à cause de mon épilepsie alors le chien va me permettre de retrouver mon indépendance, c’est une sécurité au quotidien et il va aussi rassurer mon fils », raconte-t-elle. De même pour Alice, 16 ans, qui a adopté Lupo. « Le chien va apporter à ma fille qui a aussi un handicap, une assistance et un accompagnement vers l’autonomie », souligne son père. Et même si il n’y a pas de garantie à 100 % que le chien détecte une crise, il est capable de prévenir quelqu’un en appuyant sur un bouton, d’aller chercher quelqu’un, d’aboyer ou encore de rester à côté de la personne pour la rassurer.
C.C.-S.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com